NOS MOTOS MYTHIQUES

TRIUMPH ROCKET III


Architecture moteur : 3 cylindres en ligne – 4 Temps

Présentation

Surréaliste, fantastique, dingue… Les limites sont franchies, dépassées, explosées.

La Triumph Rocket III, est tout simplement la plus grosse cylindrée du monde produite en série.

Une machine qui collectionne les superlatifs et participe à l’image décalée de Triumph.

Avec ce 3 cylindres anglais et ses pistons aussi gros que ceux de la Dodge Viper, la Rocket III affiche fièrement ses 2294 cc.

Bien que privée d’une quarantaine de chevaux dans sa version bridée, la grosse Triumph brille par son tempérament. Son poids en ordre de marche de 357 kgs n’est jamais un frein aux sensations. Mais plus que par sa puissance, ce monstre de générosité s’illustre par son couple, pas moins de 20,3 mkg sont offerts dès 2500 tr/min. Ces chiffres donnent une idée de la démesure de cette moto, à l’accélération, la Rocket III à pulvérisé tout ce qui roule, le pilote se chargeant d’encaisser 1,2 g.

Mais le tour de magie de la Rocket III est de rendre un engin complètement hors normes parfaitement utilisable avec un minimum d’expérience.

L’effet lance-pierres est garantie dès les plus bas régimes. Mais attention, si le moteur propulse cette charge comme un fétu de paille, mieux vaut alors avoir les bras bien accrochés au large guidon.

Ce qui saute immédiatement aux yeux lorsqu’on regarde la Rocket III, c’est bien entendu son moteur, qui s’apparente à celui d’un camion tout droit sorti de la fonderie.

Cette moto ne ressemble à aucune autres, le côté gauche est impressionnant, et fait superbement ressortir la furie dont est capable le bestiau.

Rouler en Rocket III, c’est faire le choix d’une moto hors normes, c’est s’offrir des sensations exceptionnelles sur une machine qui ne passe pas inaperçue, c’est rouler sur la moto la plus cubée du monde, machine qui symbolise la force et la puissance à l’état pur.

Une chose est sûre : Une fois que vous aurez roulé en Rocket III, vous ne l’oublierez pas facilement !

Perception

Mettre la Rocket III en équilibre, c’est là que l’appréhension se transforme en sourire, la machine se relève pratiquement d’un doigt, sans difficulté, étonnant pour un engin qui atteint le tiers d’une tonne.

Stable et d’une bonne tenue de route, la Rocket III préfère toutefois les rythmes raisonnés, surtout en virage ou la tendance à élargir est vite ressentie. D’une souplesse fantastique, elle accepte volontiers les évolutions urbaines mais demande une attention soutenue en raison de son gabarit conséquent.

A ceux qui craignent de ne pas avoir le gabarit nécessaire pour maitriser l’engin, ne serait-ce qu’au niveau poids, sachez que son centre de gravité très bas lui procure une sensation de facilité, elle se révèle ainsi maniable, sans avoir l’agilité d’un roadster.

La mise en marche de la Rocket III est déjà un moment d’émotion, sentir ce 2300cc s’ébrouer dans un bruit rauque procure une sensation agréable de puissance, mais également de force tranquille.

Dés que la barre des 2000 tours est franchie, le couple débarque linéairement et c’est une propulsion de fusée garantie. Accrochez-vous car ça pousse très fort ! C’est surtout le couple phénoménal qui procure cette sensation de montée en puissance musclée plutôt que violente, mais quel plaisir !

On peut choisir de changer ou non de rapport… car la Rocket III reprend sans sourciller à partir de 1100 tr/min, même en cinquième ! Et ça, c’est une excellente surprise.

C’est un vrai plaisir que d’emmener cette moto dotée d’un superbe équilibre, qui n’est pas sans rappeler une certaine HONDA F6C.

Extravagante, sensationnelle, jouissive, la Rocket III est une réussite incontestée.

Fiche Technique

Moteur : 3 cylindres en ligne, 4 temps

Cylindrée : 2294 cc

Puissance : 142 cv à 5750 tr/min

Refroidissement : liquide

Injection électronique

Couple : 20,3 mkg à 2500 tr/min

Accélération 0 à 100 : 2,8 s

Vitesse de pointe : 220 km/h

Boîte de vitesse : 5 rapports

Suspension avant : Fourche télé hydraulique inversée diam. 43 mm, déb. 120 mm

Suspension arrière : 2 amortisseurs latéraux, déb. 105 mm

Freins avant : 2 disques diam. 320, étriers 4 pistons

Freins arrière :1 disque diam. 316, étrier 2 pistons

Pneu avant : 150/80-17

Pneu arrière : 240/50-16

Réservoir : 25 litres

Consommation moyenne : 7 litres/100

Poids à sec : 320 Kgs

Hauteur de selle : 740 mm

Longueur : 2480 mm

Largeur : 880 mm

Hauteur : 1105 mm

Empattement : 1690 mm

Présentation

Surréaliste, fantastique, dingue… Les limites sont franchies, dépassées, explosées.

La Triumph Rocket III, est tout simplement la plus grosse cylindrée du monde produite en série.

Une machine qui collectionne les superlatifs et participe à l’image décalée de Triumph.

Avec ce 3 cylindres anglais et ses pistons aussi gros que ceux de la Dodge Viper, la Rocket III affiche fièrement ses 2294 cc.

Bien que privée d’une quarantaine de chevaux dans sa version bridée, la grosse Triumph brille par son tempérament. Son poids en ordre de marche de 357 kgs n’est jamais un frein aux sensations. Mais plus que par sa puissance, ce monstre de générosité s’illustre par son couple, pas moins de 20,3 mkg sont offerts dès 2500 tr/min. Ces chiffres donnent une idée de la démesure de cette moto, à l’accélération, la Rocket III à pulvérisé tout ce qui roule, le pilote se chargeant d’encaisser 1,2 g.

Mais le tour de magie de la Rocket III est de rendre un engin complètement hors normes parfaitement utilisable avec un minimum d’expérience.

L’effet lance-pierres est garantie dès les plus bas régimes. Mais attention, si le moteur propulse cette charge comme un fétu de paille, mieux vaut alors avoir les bras bien accrochés au large guidon.

Ce qui saute immédiatement aux yeux lorsqu’on regarde la Rocket III, c’est bien entendu son moteur, qui s’apparente à celui d’un camion tout droit sorti de la fonderie.

Cette moto ne ressemble à aucune autres, le côté gauche est impressionnant, et fait superbement ressortir la furie dont est capable le bestiau.

Rouler en Rocket III, c’est faire le choix d’une moto hors normes, c’est s’offrir des sensations exceptionnelles sur une machine qui ne passe pas inaperçue, c’est rouler sur la moto la plus cubée du monde, machine qui symbolise la force et la puissance à l’état pur.

Une chose est sûre : Une fois que vous aurez roulé en Rocket III, vous ne l’oublierez pas facilement !

Perception

Mettre la Rocket III en équilibre, c’est là que l’appréhension se transforme en sourire, la machine se relève pratiquement d’un doigt, sans difficulté, étonnant pour un engin qui atteint le tiers d’une tonne.

Stable et d’une bonne tenue de route, la Rocket III préfère toutefois les rythmes raisonnés, surtout en virage ou la tendance à élargir est vite ressentie. D’une souplesse fantastique, elle accepte volontiers les évolutions urbaines mais demande une attention soutenue en raison de son gabarit conséquent.

A ceux qui craignent de ne pas avoir le gabarit nécessaire pour maitriser l’engin, ne serait-ce qu’au niveau poids, sachez que son centre de gravité très bas lui procure une sensation de facilité, elle se révèle ainsi maniable, sans avoir l’agilité d’un roadster.

La mise en marche de la Rocket III est déjà un moment d’émotion, sentir ce 2300cc s’ébrouer dans un bruit rauque procure une sensation agréable de puissance, mais également de force tranquille.

Dés que la barre des 2000 tours est franchie, le couple débarque linéairement et c’est une propulsion de fusée garantie. Accrochez-vous car ça pousse très fort ! C’est surtout le couple phénoménal qui procure cette sensation de montée en puissance musclée plutôt que violente, mais quel plaisir !

On peut choisir de changer ou non de rapport… car la Rocket III reprend sans sourciller à partir de 1100 tr/min, même en cinquième ! Et ça, c’est une excellente surprise.

C’est un vrai plaisir que d’emmener cette moto dotée d’un superbe équilibre, qui n’est pas sans rappeler une certaine HONDA F6C.

Extravagante, sensationnelle, jouissive, la Rocket III est une réussite incontestée.

Fiche Technique

Moteur : 3 cylindres en ligne, 4 temps

Cylindrée : 2294 cc

Puissance : 142 cv à 5750 tr/min

Refroidissement : liquide

Injection électronique

Couple : 20,3 mkg à 2500 tr/min

Accélération 0 à 100 : 2,8 s

Vitesse de pointe : 220 km/h

Boîte de vitesse : 5 rapports

Suspension avant : Fourche télé hydraulique inversée diam. 43 mm, déb. 120 mm

Suspension arrière : 2 amortisseurs latéraux, déb. 105 mm

Freins avant : 2 disques diam. 320, étriers 4 pistons

Freins arrière :1 disque diam. 316, étrier 2 pistons

Pneu avant : 150/80-17

Pneu arrière : 240/50-16

Réservoir : 25 litres

Consommation moyenne : 7 litres/100

Poids à sec : 320 Kgs

Hauteur de selle : 740 mm

Longueur : 2480 mm

Largeur : 880 mm

Hauteur : 1105 mm

Empattement : 1690 mm

NOS MOTOS MYTHIQUES

TRIUMPH ROCKET III

BMW R1200C MONTAUK

HONDA F6C VALKYRIE