NOS MOTOS MYTHIQUES

HONDA F6C VALKYRIE

Architecture moteur : 6 cylindres à plat – 4 Temps

Présentation

C’est sans doute la Road King de l’époque qui a inspiré le look de la valkyrie. Guidon cornes de bœuf, réservoir en goutte, pare-boues enrobant les pneus, la Honda s’inscrit esthétiquement en Custom.

Les couleurs bi-tons ne sont pas sans rappeler celles des voitures américaines des années 50, notamment la Chevrolet Corvette C1.

La différence notable avec tout ce qui existe se situe plutôt sous le réservoir. Un moteur chromé aussi large que long, six carbus, six collecteurs d’échappement, une allure de dragster qui attire tant le regard des passants que les obturateurs de smartphone. « Road King », « Corvette », « Dragster », c’est du côté des USA qu’il faut emprunter le vocabulaire pour qualifier cette moto, et on ne s’y trompe pas, elle est bel et bien construite au pays de l’Oncle Sam.

Un rien démesurée, étrange et envoûtante, la Honda F6C Valkyrie est une moto particulièrement attachante et pour le moins originale, car cet engin s’apparente autant au custom qu’à un roadster en y ajoutant une louche de GT. Mais surtout, il y a son gros moteur qui la rend inclassable et du coup suscite la curiosité. Son tempérament et son comportement font d’elle un engin qui ne se compare pas, mais s’essaie.

Sûr de sa force, la machine ne se prive pas de vous arracher les bras sitôt que la main droite devient frissonnante. Le poids impose le respect mais ne dérange absolument pas le 6 cylindres à plat. Une sorte de super V max, plus gros, plus long, tout aussi impressionnant mais plus civilisé.

Une belle mélodie dans les échappements, en route pour le plaisir, la Valkyrie tient la route et se comporte sainement, bien qu’un engin pareil n’ait évidemment pas l’agilité ni la vivacité d’une 900 CBR.

Apprenez donc à anticiper mais ne vous privez pas de l’exceptionnel potentiel de cette mécanique. Un superbe engin, fruit de démesure et de passion.

Perception

Lorsqu’on enfourche ce « monument Valley », on sent d’emblée que c’est du lourd, près de 310 kilos. La position est royale, la selle est large, les jambes posent à angle droit sur les généreux repose-pieds, le guidon ouvert tombe naturellement sous les mains. Une fois la route entamée, l’ambiguïté s’installe, là où le bicylindre traditionnel d’un custom pilonne et pousse dans une sonorité pétaradante, cette limousine se laisse propulser sur un filet de gaz et un doux feulement. On passera rapidement les cinq rapports tant elle est coupleuse (13.4 mkg à 4500 tr/min pour 100 cv) et elle n’hoquettera même pas à un régime moteur à peine supérieur à celui du ralenti. La barre des 3000 tr/min franchie, elle oublie son embonpoint, se fâche et s’envole dans une sonorité envoûtante d’un six cylindres décomplexé.

Le flat 6 custom (F6C) oppose deux fois trois cylindres boxer agissant sur un embiellage longitudinal, il est emprunté à la Goldwing 1500 cc, mais nourri par 6 carburateurs au lieu de deux injecteurs, la boite de vitesse située derrière cette masse envoie la puissance sur un cardan, ainsi la conception de ce bloc confère à la moto un centre de gravité tellement bas qu’elle en devient incroyablement véloce avec une absence de vibration quasi déconcertante. Quelques virages suffiront pour prendre en main ce mammouth au tempérament très civilisé.

On retrouve l’agrément de la « Gold » avec un engin qui se balance en toute simplicité. Elle virevolte d’un virage à l’autre avec aisance.

Pour résumer, c’est une main de fer dans un gant de velours, capable de vous balancer un direct du gauche en pleine poire à l’accélération, mais avec la précision d’une couturière.

Fiche Technique

Moteur : 6 cylindres à plat, opposés, 4 temps

Cylindrée : 1520 cc

Puissance :  102 cv à 6000 tr/min

Refroidissement : liquide

6 carburateurs Diam.28 mm

Couple : 13,4 mkg à 4500 tr/min

Vitesse de pointe : 210 km/h

Boîte de vitesse : 5 rapports

Suspension avant : Fourche télescopique inversée diam. 45 mm, déb. 130 mm

Suspension arrière : 2 amortisseurs latéraux, déb. 119 mm

Freins avant : 2 disques diam. 296, étriers 2 pistons

Freins arrière : 1 disque diam. 316, étrier 2 pistons

Pneu avant : 150/80-17

Pneu arrière : 180/70-16

Réservoir : 20 litres

Consommation moyenne : 10 litres/100

Poids à sec : 309 Kgs

Hauteur de selle : 735 mm

Longueur : 2530 mm

Largeur : 980 mm

Hauteur : 1185 mm

Empattement : 1690 mm

Présentation

C’est sans doute la Road King de l’époque qui a inspiré le look de la valkyrie. Guidon cornes de bœuf, réservoir en goutte, pare-boues enrobant les pneus, la Honda s’inscrit esthétiquement en Custom.

Les couleurs bi-tons ne sont pas sans rappeler celles des voitures américaines des années 50, notamment la Chevrolet Corvette C1.

La différence notable avec tout ce qui existe se situe plutôt sous le réservoir. Un moteur chromé aussi large que long, six carbus, six collecteurs d’échappement, une allure de dragster qui attire tant le regard des passants que les obturateurs de smartphone. « Road King », « Corvette », « Dragster », c’est du côté des USA qu’il faut emprunter le vocabulaire pour qualifier cette moto, et on ne s’y trompe pas, elle est bel et bien construite au pays de l’Oncle Sam.

Un rien démesuré, étrange et envoûtante, la Honda F6C Valkyrie est une moto particulièrement attachante et pour le moins originale, car cet engin s’apparente autant au custom qu’à un roadster en y ajoutant une louche de GT. Mais surtout, il y a son gros moteur qui la rend inclassable et du coup suscite la curiosité. Son tempérament et son comportement font d’elle un engin qui ne se compare pas, mais s’essaie.

Sûr de sa force, la machine ne se prive pas de vous arracher les bras sitôt que la main droite devient frissonnante. Le poids impose le respect mais ne dérange absolument pas le 6 cylindres à plat. Une sorte de super V max, plus gros, plus long, tout aussi impressionnant mais plus civilisé.

Une belle mélodie dans les échappements, en route pour le plaisir, la Valkyrie tient la route et se comporte sainement, bien qu’un engin pareil n’ait évidemment pas l’agilité ni la vivacité d’une 900 CBR.

Apprenez donc à anticiper mais ne vous privez pas de l’exceptionnel potentiel de cette mécanique. Un superbe engin, fruit de démesure et de passion.

Perception

Lorsqu’on enfourche ce « monument Valley », on sent d’emblée que c’est du lourd, près de 310 kilos. La position est royale, la selle est large, les jambes posent à angle droit sur les généreux repose-pieds, le guidon ouvert tombe naturellement sous les mains. Une fois la route entamée, l’ambiguïté s’installe, là où le bicylindre traditionnel d’un custom pilonne et pousse dans une sonorité pétaradante, cette limousine se laisse propulser sur un filet de gaz et un doux feulement. On passera rapidement les cinq rapports tant elle est coupleuse (13.4 mkg à 4500 tr/min pour 100 cv) et elle n’hoquettera même pas à un régime moteur à peine supérieur à celui du ralenti. La barre des 3000 tr/min franchie, elle oublie son embonpoint, se fâche et s’envole dans une sonorité envoûtante d’un six cylindres décomplexé.

Le flat 6 custom (F6C) oppose deux fois trois cylindres boxer agissant sur un embiellage longitudinal, il est emprunté à la Goldwing 1500 cc, mais nourri par 6 carburateurs au lieu de deux injecteurs, la boite de vitesse située derrière cette masse envoie la puissance sur un cardan, ainsi la conception de ce bloc confère à la moto un centre de gravité tellement bas qu’elle en devient incroyablement véloce avec une absence de vibration quasi déconcertante. Quelques virages suffiront pour prendre en main ce mammouth au tempérament très civilisé.

On retrouve l’agrément de la « Gold » avec un engin qui se balance en toute simplicité. Elle virevolte d’un virage à l’autre avec aisance.

Pour résumer, c’est une main de fer dans un gant de velours, capable de vous balancer un direct du gauche en pleine poire à l’accélération, mais avec la précision d’une couturière.

Fiche Technique

Moteur : 6 cylindres à plat, opposés, 4 temps

Cylindrée : 1520 cc

Puissance :  102 cv à 6000 tr/min

Refroidissement : liquide

6 carburateurs Diam.28 mm

Couple : 13,4 mkg à 4500 tr/min

Vitesse de pointe : 210 km/h

Boîte de vitesse : 5 rapports

Suspension avant : Fourche télescopique inversée diam. 45 mm, déb. 130 mm

Suspension arrière : 2 amortisseurs latéraux, déb. 119 mm

Freins avant : 2 disques diam. 296, étriers 2 pistons

Freins arrière : 1 disque diam. 316, étrier 2 pistons

Pneu avant : 150/80-17

Pneu arrière : 180/70-16

Réservoir : 20 litres

Consommation moyenne : 10 litres/100

Poids à sec : 309 Kgs

Hauteur de selle : 735 mm

Longueur : 2530 mm

Largeur : 980 mm

Hauteur : 1185 mm

Empattement : 1690 mm

NOS MOTOS MYTHIQUES

TRIUMPH ROCKET III

BMW R1200C MONTAUK

HONDA F6C VALKYRIE